Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Boris Cyrunlnik
tchoptchop Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 866
36
Inscription : 19.05.2005
#1
Boris Cyrunlnik
Qui a lu ses livres?
Il donnait une conférence jeudi soir à l'uni sur le thème de génétique et fatalité. J'aime beaucoup sa façon d'aborder les choses sous plusieurs aspects totalement différents. Je vous conseille ses livres, qui sont plutôt faciles à aborder, j'ai lu "un merveilleux malheur" qui m'a beaucoup touché.

"A n’en pas douter, Boris Cyrulnik est un résilient. Son enfance fracassée par la guerre et la déportation de ses parents ne l’a pas empêché de devenir un homme accompli: heureux parmi les siens, respecté par ses pairs et auteur vedette dans son domaine.
Né à Bordeaux en 1937, cet homme qui ne parle de ses blessures «qu’à la troisième personne», en écrivant sur les enfants, a su transformer ses faiblesses en atouts. «N’ayant pas été à l’école, dit-il, je ne suis pas sur “l’autoroute”; je suis mon propre chemin, en faisant juste ce qu’il faut pour être considéré comme normal.» Au lieu de l’éloigner des hommes, le drame qu’il a vécu l’a amené à essayer de comprendre: qu’est-ce que l’humain? Après des études de médecine, il devient psy en tous genres (neuropsychiatre, psychologue et psychanalyste) et franchit les sacro-saintes barrières entre les disciplines. Il fait ainsi appel, entre autres, à l’éthologie (science des comportements des espèces dans leur milieu naturel), quitte à se faire des ennemis dans la communauté scientifique.
Cet anti-spécialiste, grand voyageur et inépuisable curieux, n’hésite pas non plus à remettre en cause certains dogmes de la psychanalyse. Contrairement à Freud, qui en faisait le fondement de la névrose et du malaise dans la culture, Cyrulnik pense qu’il existe une «bonne» culpabilité: celle qui «invite à s’empêcher de faire du mal parce qu’on se met à la place de l’autre, et qui est probablement le fondement de la morale»."
&quot;Plus le temps se fait sombre<br />Et la route aride<br />Plus je remplis<br />Mon fichu d'étoiles&quot;<br />&nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; Anne Perrier
28.01.2006, 16:05
nyctalopepette Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'371
71
Inscription : 19.01.2005
#2
Re : Boris Cyrunlnik
C'est vrai qu'il est extraordinaire. Je n'ai pas lu de bouquin, je ne l'ai vu qu'à la télé, plusieurs fois, et je suis toujours très émue par ses paroles.
[Image: 23483293.gif]
28.01.2006, 18:20
samskia Hors ligne
Membre
***

Messages : 62
4
Inscription : 13.07.2005
#3
Re : Boris Cyrunlnik
Je n'ai pas lu ses livres, mais j'en ai parlé avec une amie qui me les a conseillé je me souviens plus du titre qu'elle m'a donné mais c'était pour appronfondir le thème de l'adoption,  de la génétique , etc... elle avait lu quelques choses de lui et avait trouvé son approche vraiment bien il y avait aussi une autre auteur.... mais j'ai eu cette conversation il y a déja un an et je me souviens plus des noms. mais je suis intèressée par le sujet.

a plus

samskia
11.02.2006, 22:25
Isandre Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'486
114
Inscription : 17.01.2005
#4
Re : Boris Cyrunlnik
Ben, comme tout le monde, j'ai rien lu de lui, je l'ai vu à la télé et j'ai lu des articles sur lui.
Vraiment quelqu'un de bon et de bien.
Même s'il me semble que maintenant on commence à utiliser ce thème de résilience à toutes les sauces...
http://www.bookcrossing.com/mybookshelf/ISANDRE/<br /><br />Il est des livres comme du feu dans le foyer. On va le prendre chez le voisin, l'allume chez soi, on le communique à d'autres et il appartient à tous.<br />Voltaire
11.02.2006, 22:45
nyctalopepette Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'371
71
Inscription : 19.01.2005
#5
Re : Boris Cyrunlnik
Moi j'ai un titre dans la tête c'est "Les nourritures affectives". Mais il en a écrit plein d'autres.
[Image: 23483293.gif]
11.02.2006, 22:46
pakbo Hors ligne
Membre Junior
**

Messages : 8
3
Inscription : 07.03.2006
#6
Re : Boris Cyrunlnik
J'ai lu tout ce qu'il a publié et, si on y retrouve peu ou prou, sous d'autres angles, les mêmes concepts, je les ai trouvés passionnants. Il donne espoir à ceux qui ont eu un parcours difficile en analysant les ressources que l'on a - sans le savoir souvent - pour mettre en place des stratégies qui non seulement permettent de survivre, mais sont des outils qui nous feront avancer vers un destin qui sort des sentiers battus. Après tous les auteurs qui se sont penchés aur les conséquences dramatiques d'une enfance sans amour, c'est revigorant d'en lire un qui développe des propos positifs, sans toutefois minimiser les dégâts.
08.03.2006, 18:36


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)