Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En mars, et ça repart! Et je lis...
webbcc Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 714
10
Inscription : 18.09.2007
#1
En mars, et ça repart! Et je lis...
Ca, c'est du titre de fil de dicussion  :lol:

Homère, Iliade, par Alessandro Baricco
Présentation de l'éditeur: La tristesse est notre destin : mais c'est pour cela que nos vies seront chantées à jamais par tous les hommes qui viendront. " La voix d'Homère continue de résonner du fond des siècles. L'Iliade chante cinquante et un jours de la dernière année d'une guerre de dix ans qui prend fin avec la conquête et la destruction de Troie. Elle chante des dieux, des hommes et des héros, inoubliables dans la colère et l'ambition, l'audace et l'ingéniosité, la vengeance et la pitié, prisonniers des frontières d'un éternel champ de bataille. Souhaitant adapter ce texte pour une lecture publique, Alessandro Baricco a relu l'Iliade comme s'il fallait en revenir là, à Homère, pour contempler l'un des paysages les plus majestueux de notre destin. A partir d'une traduction moderne, il a concentré et ramené la matière première du texte à vingt et une voix dont la dernière, celle de l'aède Démodocos, raconte la fin de Troie ; les personnages d'Homère sont invités sur la scène - les dieux laissés au second plan - pour raconter, avec des accents très contemporains, leur histoire de passion et de sang, leur grande guerre, leur grande aventure.

Un bel exercice de style, pour une interprétation abrégée très réussie!
01.03.2010, 23:54
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#2
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"Celebration, lois et coutumes de la guerre" de Marie-Claire Dewarrat.
Le titre n'indique vraiment pas ce qu'est le livre: un homme est grièvement blessé lors de la chute des deux tours du WTC à New-York. Suit une longue convalescence physique comme morale.
D'un chapitre à l'autre, nous changeons de narrateur, ce qui nous permet de connaître les pensées des différents acteurs. Nos chers amis Etats-Uniens sont décrits de manière ironique, leurs travers patriotico-bondieusard mis en évidence.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
05.03.2010, 00:39
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#3
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"Au bureau", des poèmes de 1909 de Robert Walser, avec des gravures de son frère Karl.

La lune est la blessure de la nuit,
les étoiles sont les gouttes de sang.
Même éloigné du bonheur florissant,
à modestie, du moins, suis réduit.
La lune est la blessure de la nuit.

et en original:

Der Mond ist die Wunde der Nacht,
Blutstropfen sind alle Sterne.
Ob ich dem blühenden Glück auch ferne,
ich bin dafür bescheiden gemacht.
Der Mond ist die Wunde der Nacht.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
06.03.2010, 06:37
labrune Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 3'988
59
Inscription : 27.01.2006
#4
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"Extrêmement fort et incroyablement près " de Jonathan Safran Foer. Oskar, un garçon de 9 ans à mi-chemin entre l'autiste et l'hyperactif, est très perturbé par la mort de son père dans l'attentat contre les tours jumelles. Il a retrouvé une clé dans les affaires de son père et est convaincu que s'il trouve la serrure à laquelle elle est destinée il reprendra contact avec lui. Par ailleurs l'histoire de la famille est assez compliquée et on la découvre petit à petit mais c'est plutôt laborieux car rien n'indique en début de chapître de qui l'on parle.
Un livre original, riche, mais pas vraiment délassant. A lire par petits bouts.
La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, c'est vouloir ce que l'on fait. Pierre Cros.<br />ma bibliothèque <br />ma liste de souhaits
06.03.2010, 21:36
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#5
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"Le thé, une histoire d'amour", huit nouvelles de Béatrice Corti-Dalphin. Souvenirs de jeunesse et de séjours en Asie, ces textes ont une structure assez spéciale. J'ai eu de la peine à rentrer dans ce style. Mais le livre est petit et il m'a tenu compagnie le temps d'un aller et retour à Lausanne.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
09.03.2010, 10:12
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'014
23
Inscription : 30.11.2008
#6
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"l'échappé belle" de Anna Gavalda.
Faire une pause au milieux de sa vie. Tout lâcher quelque jours pour souffler et retrouver les siens. Voila le sujet du livre. J'ai trouvé dommage qu'il soit si court. On reste un peu sur sa fin. Juste le temps de s'attacher aux personnages que c'est déjà fini. Dommage....
10.03.2010, 21:12
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'014
23
Inscription : 30.11.2008
#7
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
Je viens de finir un livre de la sélection du livre avec 4 histoires condensées.

Deux histoires ont retenu mon attention:

-Docteur Nam de Elisabeth du Closel: Dans les années 1890, Le Docteur Yersin, surnommé Docteur Nam va tout faire pour découvrir un vaccin contre la peste. Il va se battre pour pouvoir aller où la peste sévit. Cet homme d'exception a voué sa vie à la science et a fait de belles découvertes.
Cette histoire vraie m'a beaucoup plu. Elisabeth du Closel a su à travers son livre me faire découvrir de manière captivante le Docteur Yersin, ce suisse qui travaillait à L'institut pasteur.


-Présomptions de Janet Dailey:Eden une jeune propriétaire de ranch a beaucoup de soucis. Son frère joue et est criblé de dettes. Elle a également un ennemi, un autre propriétaire voisin et très influant qui l'accuse de la mort de son frère et qui veut la faire payer. Heureusement pour elle un allié inattendu entre dans sa vie. Mais que cherche réellement cet inconnu qui connait son frère...
J'ai beaucoup aimé ce livre. La lecture s'y fait facilement, les personnages on tous un fort caractère et sont attachant. Le suspense y règne et les paysages nous font rêver...

Les 2 autres histoires par contre ne m'ont que moyennement plu:

L’héritage Windsmith, Thierry Gandillot Intrigue autour du monde de l'art. L'héritier d'une société qui achète et qui vend des tableaux décide d'enquêter sur une de leur nouvelle collaboratrice dont il est amoureux. Les agissements de cette femme sont louches. Il doit la suivre jusqu'en Europe où il va se faire attaquer.
Ce livre nous fait découvrir le milieu de l'art ce qui est la bonne partie. L'intrigue, elle est assez moyenne. Bref je ne vais pas garder un souvenir impérissable de ce livre.

Prison de glace, Dean R. Koontz Dès le début je n'ai pas trouvé l'histoire plausible. Détacher un iceberg? le transporter jusqu'aux USA? Une si petite équipe chargée d'une si importante mission??? Bon il y a quand même un peu de suspense mais je n'ai pas croché
11.03.2010, 18:57
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#8
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
"Le fils à maman" de Antonin Moeri. Ayant 6 livres de cet auteur en attente, je me suis dit qu'il était temps de me lancer à sa découverte. J'ai donc pris le plus ancien qui date de 1989. Une histoire très étrange racontée par un homme qui, dès sa naissance, a eu des problèmes importants de santé, ce qui a modifié sa vie et ses rapports avec les gens.
Ce qui frappe dans ce récit, c'est que le personnage voit tout en négatif, vraiment tout. Une lecture pour gens en bon état donc. Mais bien écrit. il faudra maintenant en prendre un autre afin de voir ce que cet auteur peut écrire de différent.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
12.03.2010, 10:22
Béo Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 731
27
Inscription : 18.01.2005
#9
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
(10.03.2010, 21:12)sirius link a écrit :\"l'échappé belle\" de Anna Gavalda.
Faire une pause au milieux de sa vie. Tout lâcher quelque jours pour souffler et retrouver les siens. Voila le sujet du livre. J'ai trouvé dommage qu'il soit si court. On reste un peu sur sa fin. Juste le temps de s'attacher aux personnages que c'est déjà fini. Dommage....

C'est vrai qu'il est court et tellement rafraîchissant à lire. Je l'avais dévorée en une soirée lors d'un séjour à Lugano

Je viens de débuter Cantique des plaines de Nancy Huston
Ce ne sont pas les événements qui s'approchent ou s'éloignent, mais nous qui passons devant eux. <br /><br />Maurice Maeterlinck<br /><br /> :mrgreen:
12.03.2010, 18:34
labrune Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 3'988
59
Inscription : 27.01.2006
#10
Re : En mars, et ça repart! Et je lis...
Gomorra de Roberto Saviano. Ce journaliste décrit les modes de fonctionnement de la Camorra, la mafia napolitaine. Lorsqu'on naît dans certains villages, le sort semble tout tracé: chômage ou mafia. Les différentes familles récoltent des fortunes faramineuses dans la construction, l'élimination des ordures et les différents traffics (armes, drogues, etc) tout en se livrant une guerre sans merci. A tel point que bien souvent les parrains n'en profitent pas longtemps. Leur sort est d'être assassiné, arrêté ou en cavale au bout de quelques années.
La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, c'est vouloir ce que l'on fait. Pierre Cros.<br />ma bibliothèque <br />ma liste de souhaits
14.03.2010, 10:52


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)