Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#21
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
"Histoires d'images" de Robert Walser. Il y décrit des peintures ou des expositions. Mais à sa manière. C'est-à-ire que c'est autant de vraies descriptions, que des digressions autour de sa vie ou de vie inventée pour les auteurs des tableaux.
Un livre très rafraîchissant.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
26.10.2009, 16:43
Elysius Hors ligne
Membre Senior
****

Messages : 437
8
Inscription : 05.10.2005
#22
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
Les Triumph en compétition - Tome 2 - Le Marathon de la Route - Liège-Rome-Liège de F. Reydellet
Toute l'épopée des Triumph lors de cette course de folie entre 1954 et 1961, époque bénie où les scandales d'aujourd'hui n'avait pas prise et où les hommes (et les femmes aussi) n'hésitaient pas à s'engager dans une course de 90h non stop, franchissant pied au plancher tous les cols mythiques des alpes.
C'est bourré d'anecdotes  et ça se lit comme un roman.
Tant que l'homme sera mortel, il ne sera jamais décontracté. [Woody Allen]
Deux choses sont infinies: l'univers et la bêtise humaine. Mais pour l'univers, je ne suis pas encore complètement sûr. [Albert Einstein]
26.10.2009, 18:22
eggs2805 Hors ligne
Membre
***

Messages : 174
12
Inscription : 25.04.2008
#23
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
"Le Nain" de Pär Lagerkvist. L'histoire d'un nain au service d'un prince en Italie. C'est un récit remplit de haine et de cruauté mais avec de très belles descriptions. Écrit sous la forme d'un journal intime.

"Au bord de la vaste mer" de Strindberg. Je ne l'ai pas encore terminé, mais je m'accroche! C'est un style plus lourd et plus compliqué de ce que j'ai l'habitude de lire.
26.10.2009, 20:19
sirius Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 1'014
23
Inscription : 30.11.2008
#24
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
-Marley et moi, mon histoire d'amour avec le pire chien du monde; John Grogan, Un couple adopte un chien pour voir s'ils sont capable de faire un enfant. Très facile a lire mais il faut aimer nos amis les bêtes pour apprécier... ce livre m'a touché, belle histoire.

-L'enfant meurtri; Jessica Auverbach: Une femme se fait accuser de maltraitance sur son enfant de 2 ans. On essaye de lui en retirer la garde. Très touchant et réel même si c'est un roman et non une histoire vraie.
26.10.2009, 20:30
labrune Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 3'988
59
Inscription : 27.01.2006
#25
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
"Daphné disparue" de Jose Luis Somosa. Un écrivain célèbre perd la mémoire à la suite d'un accident de voiture. Il va essayer de retrouver celle dont il serait tombé amoureux juste avant son accident selon ses notes. Les faits vont s'enchaîner de manière surprenante et le résultat est parfaitement inattendu.
La liberté ce n'est pas faire ce qu'on veut, c'est vouloir ce que l'on fait. Pierre Cros.<br />ma bibliothèque <br />ma liste de souhaits
27.10.2009, 18:48
hamnessa Hors ligne
Membre
***

Messages : 128
5
Inscription : 17.09.2008
#26
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
J'ai commencé "La vie devant soi" de Romain Gary
30.10.2009, 20:31
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#27
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
"Chrysalide", le premier recueil de poèmes de Laurence Verrey qui date de 1982. Un livre qui marque pour elle le début d'une existence qui cherche à se reconnaître. D'où le titre.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
31.10.2009, 11:55
Oireb Hors ligne
Super posteur
*****

Messages : 2'802
90
Inscription : 24.02.2005
#28
Re : En octobre, au rythme des feuilles qui tombent, je lis...
"L'assassinat du président Bush" de Michel Bory. D'un côté, c'est dommage que ce ne soit qu'une fiction. D'un autre, ça l'aurait transformé en martyr, alors qu'il devrait être jugé pour crimes contre l'humanité. L'inspecteur Perrin se retrouve donc mèlé à un complot. Un peu tordu, mais comme toujours avec cet auteur, une lecture agréable et facile.
Un livre est très important. Personne n'a jamais payé le vrai prix d'un livre; on ne paye que l'impression. Un livre est un don et doit être considéré comme tel. Accorder attention et estime à l'auteur renforce la puissance de l'écriture. L. I. Kahn
01.11.2009, 11:32


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)